Traitement des courriers indésirables

La messagerie académique est protégée par un système de filtrage qui permet d’éliminer au maximum le courrier électronique non sollicité. Malgré les mécanismes mis en œuvre, ce filtrage ne peut être efficace à 100% en raison d’une évolution constante des méthodes de propagation déployée par les émetteurs de courriers indésirables.

Pour chaque messages reçus par le serveur de messagerie académique, la protection anti-spam identifie le risque et effectue les opérations suivantes :

  • Message sûr : le message est délivré directement ;
  • Message suspect : ajout de la mention [Pourriel] dans le sujet et transmission du message dans le dossier « Courriers indésirables » ;
  • Message reconnu comme spam : le message est détruit (l’expéditeur est prévenu s’il s’agit d’une personne de l’académie).

Pour déterminer le niveau du risque, le dispositif s’appuie sur les règles de filtrages suivantes (liste non exhaustive) :

  • Messages contenant des éléments appartenant à des listes noires (serveurs, émetteurs, destinataires, spammeurs connus, etc) mises à jour quotidiennement ;
  • Messages contenant des publicités abusives connues ;
  • Messages utilisant des éléments d’usurpation (identité, adresse de provenance, etc) ;
  • Messages dont le contenu « technique » a été modifié frauduleusement (entête de message);
  • Messages dont le contenu a été enrichi de textes ou photos parasites pour tromper les moteurs de recherche ou les scanners.

Nous vous invitons à signaler les messages dont le traitement vous semble incorrect afin d’enrichir la base de connaissance et d’améliorer les performances du filtrage en suivant la procédure ci-dessous (inutile de les envoyer à la DSI ou à l’assistance).

Vous avez reçu un message indésirable non détecté

  • Depuis le webmail académique (https://webmail.ac-nancy-metz.fr), sélectionner le message puis cliquer sur « Courrier indésirable ». Le message est automatiquement déplacé dans le dossier « Courrier indésirable » et signalé comme tel au système. (méthode recommandée).
  • Depuis votre client de messagerie (Thunderbird, Outlook, …), vous pouvez transférer le message en tant que pièce jointe à l’adresse suivante : spam@ac-nancy-metz.fr

Vous avez reçu un message identifié à tort comme indésirable

  • Depuis le webmail académique (https://webmail.ac-nancy-metz.fr), sélectionner le dossier « Courrier indésirable » pour afficher les messages considérés comme non sollicités. Sélectionner le message légitime puis cliquer sur « Courrier légitime ». Le message est ensuite déplacé dans votre boite de réception et signalé comme légitime au système. (méthode recommandée).
  • Depuis votre client de messagerie (Thunderbird, Outlook, …), vous pouvez le transférer en tant que pièce jointe à l’adresse suivante : ham@ac-nancy-metz.fr

Pour sécuriser la procédure, vous ne pouvez signaler un dysfonctionnement ou des abus qu’avec une adresse de messagerie académique et à partir d’un poste de travail raccordé au réseau académique (en utilisant le serveur smtps académique ou le webmail).

Pourquoi ne doit-on jamais répondre à un courrier indésirable (SPAM) ?

Répondre à un courrier indésirable, c’est confirmer au spammeur que l’adresse à laquelle il a envoyé un message existe vraiment. Indirectement, c’est s’exposer à recevoir beaucoup d’autres messages non sollicité.

Ne pas répondre ne suffit pas. Encore faut-il configurer son client de messagerie pour qu’il ne réponde pas à votre place :

  • Ne pas envoyer d’accusé de réception ;
  • Interdire au client de messagerie de charger des images ou tout autre objet sur des sites distants.